Alimentation saine pour les personnes souffrant de rhumatisme

Régime à base d'aliments complets d'origine végétale, régime végétarien, végétalien, sans gluten, hypoallergénique... existe-t-il un régime particulièrement adapté aux rhumatisants?

La multitude déconcertante des différentes formes d'alimentation pratiquées exige tout d'abord quelques définitions:

Le régime à base d'aliments complets d'origine végétale est une forme d'alimentation supposant que les aliments sont d'autant plus précieux qu'ils sont peu transformés et peu raffinés. Ainsi, les légumes crus sont considérés comme des aliments plus précieux pour la santé que les légumes cuits. Cette forme d'alimentation est basée sur des aliments d'origine végétale, mais n'interdit pas de petites quantités de produits laitiers et de viande.

Le végétarisme est une alimentation excluant la viande et ses produits dérivés (p.ex. saucisses et jambons) ainsi que le poisson. Un végétarisme avec consommation d'œufs, de lait et de produits laitiers est appelé «ovo-lacto-végétarisme»; cette forme est fréquemment pratiquée.

Ce régime purement à base de plantes renonce essentiellement à tous les aliments qui contiennent quelque composant d’origine animale que ce soit. Cela signifie que les végétaliens ne consomment pas d'œufs, pas de lait, mais également pas de miel. Les produits contenant de la gélatine sont également rejetés. Ce régime nécessite la prise de la vitamine B12, car cette vitamine est seulement contenue dans les produits animaux. En outre, un apport équilibré en protéines doit être pris en compte afin de ne pas entrainer une carence en certains acides aminés.

Un régime sans gluten exclut tous les produits à base de céréales contenant du gluten (une protéine collante, le terme latin «gluten» signifie «colle»). Ce sont surtout le blé, le seigle et l'orge qui contiennent du gluten. Cette forme d'alimentation est essentielle pour les patients atteints de la maladie cœliaque (une intolérance congénitale ou acquise au gluten).

Les régimes hypoallergéniques excluent certains composants alimentaires susceptibles de déclencher des allergies. Un tel régime est souvent précédé de tests pour déterminer quels sont les allergènes alimentaires auxquels la personne est sensible, afin de les éliminer de son alimentation.

Est-ce qu'un des régimes décrits ci-dessus convient particulièrement aux personnes souffrant de rhumatisme?

Des études scientifiques auprès de rhumatisants ont été effectuées sur la plupart des régimes mentionnés ci-dessus. Toutefois, aucune étude n'a pu démontrer de façon conclusive qu'une forme particulière d'alimentation puisse significativement influencer l'évolution de la maladie à long terme. Par ailleurs, un changement radical des habitudes alimentaires peut souvent affecter fortement la qualité de vie de la personne.

Il faut donc toujours éviter les extrêmes en conseillant les personnes souffrant de rhumatisme. Au lieu de miser sur la définition spécifique d'un «régime pour rhumatisants», on recommandera surtout une alimentation équilibrée. L'assiette optimale présentée par la Société suisse de nutrition pour illustrer un repas principal montre d'une part des aliments qui composent un repas complet et d'autre part les proportions moyennes dans lesquelles se servir de chacun de ces aliments pour que le repas soit équilibré.

Pour de plus amples informations sur l’assiette optimale, veuillez consulter le site Internet de la Société suisse de nutrition.

Les rhumatisants se demandent souvent si leur maladie est aggravée ou entretenue par certains aliments. Les études scientifiques à la recherche d'aliments susceptibles d'aggraver une arthrite (ajout progressif d'aliments définis à l'alimentation) n'ont toutefois pas fourni de résultats conclusifs. Pourtant, certains patients rapportent que leurs douleurs et gonflements articulaires augmentent après la consommation de certains aliments ou boissons. Les aliments mis en cause sont cependant très variés: souvent la viande, mais aussi les sucreries, le vin, les agrumes ou le café.

Il existe en outre effectivement, mais très rarement, des cas d'allergies alimentaires (p.ex. au lait de vache) associées à des douleurs articulaires. Si vous remarquez une aggravation de vos douleurs articulaires en rapport avec la consommation de certains aliments, il est en tout cas judicieux de prendre cela au sérieux et d'éviter alors les aliments en question.

Le régime méditerranéen prévient le développement d'un diabète et d'un excès de poids et peut favoriser une régression des gonflements et douleurs articulaires chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR). Cet effet n'atteint pas la même ampleur qu'un traitement médicamenteux bien adapté, mais peut s'y ajouter de façon bénéfique.

De plus, on sait aujourd'hui que les patients atteints de PR ont un risque nettement accru de maladies cardio-vasculaires. Les rhumatisants doivent donc veiller particulièrement au bon équilibre de leur apport en graisses alimentaires. Or, le régime méditerranéen est un instrument approprié pour cela.

Le régime méditerranéen favorise surtout les aliments d'origine végétale: beaucoup de légumes sous forme de préparations variées et les produits à base de céréales (par exemple pâtes faites à partir de semoule de blé dur sans œufs). Les acides gras sont fournis principalement par l'huile d'olive et d'autres huiles végétales. Par contre, l'apport en viande rouge est nettement réduit en faveur de poisson et de fruits de mer. Le sucre ordinaire est remplacé par des fruits, les produits laitiers sont consommés sous forme de préparations pauvres en graisse (yaourt, fromage, fromage blanc).

À cela viennent s'ajouter les effets digestifs de nombreuses épices et la consommation modérée de vin (rouge) pendant les repas. Les rhumatisants profitent donc de façon multiple d'une telle alimentation. Et cette cuisine offre le grand avantage d'être très savoureuse et variée. Ainsi, rien ne s'oppose aux plaisirs d'une bonne table.

Les magasins bio, les drogueries et les magazines proposent souvent des préparations à base de plantes, de sels minéraux, de vitamines ou d'oligoéléments auxquelles la publicité attribue des effets bénéfiques pour la santé. Les preuves scientifiques de ces propriétés sont souvent inexistantes ou ne tiennent pas la route. Les déclarations générales telles que «soutien les défenses immunitaires», «détoxification» ou «protection des articulations» cachent souvent l'absence d'un effet positif mesurable des substances vantées. En outre, beaucoup de ces produits sont très coûteux. Le cas échéant, demandez aux fabricants de vous fournir des informations écrites sur les composants et sur les études scientifiques concernant votre maladie. Définissez auparavant ce que vous souhaitez concrètement atteindre grâce aux suppléments alimentaires et vérifiez par la suite s'ils vous ont permis d'atteindre l'objectif visé.

Demandez toujours l'avis de votre médecin traitant avant d'utiliser des produits de ce type.

Les effets des capsules d'huile de poisson (ou des acides gras oméga-3 contenus dans l'huile de poisson) sur l'activité du rhumatisme ont été évalués intensivement dans des études. Ces acides gras peuvent causer un soulagement des douleurs, réduire la rigidité matinale et faire diminuer la consommation d'analgésiques. Les capsules ne doivent toutefois pas être utilisées inconsidérément et ne peuvent en aucun cas servir à remplacer les médicaments prescrits par le rhumatologue. Il faut aussi savoir que la teneur en acides gras insaturés peut fortement varier d'une marque à l'autre et que le produit le plus cher n'est pas forcément le meilleur.

Une alimentation judicieuse vaut fondamentalement certainement mieux que la prise de capsules d'huile de poisson. Donc: renoncer à une consommation excessive de viande et préférer une alimentation correspondant au régime méditerranéen.

es bons outils facilitent le travail, c'est également vrai pour la cuisine. Choisissez des ustensiles qui économisent vos forces et permettent une manipulation aussi simple que possible. Par exemple mélangeurs, batteurs, hachoirs, mixeurs électriques.

Des aides spéciales de préhension vous permettent d'atteindre aisément, sans vous étirer ni grimper sur une chaise ou une échelle, aussi les objets placés tout en haut dans les étagères.

Confiez les tâches difficiles à un appareil automatique, par exemple un ouvre-boîte électrique.

Les petits ustensiles à manche rempli de gel souple ont l'avantage d'être plus faciles à tenir en main et de pouvoir être utilisés avec moins de force. Utilisez des casseroles et des poêles munies de manches qui ménagent vos poignets et offrent par conséquent une meilleure sécurité. Choisissez aussi des couverts qui permettent une bonne préhension.

Des informations supplémentaires concernant l'alimentation lors de rhumatisme sont fournies par les différentes organisations d'entraide.

CH-NON-00037; 09/2019

Cookies

Ihr Browser oder dessen Version ist veraltet und diese Seite damit nicht darstellbar. Bitte besuchen Sie unsere Seite mit einem aktuellerem Web-Browser. Auf der Webseite browsehappy.com finden Sie eine Auswahl an aktuellen Web-Browsern und jeweils einen Link zu der Herstellerseite.