Comment la maladie de Crohn est-elle traitée?

Actualisé le
8 février 2021
Reading time
Temps de lecture de 10 minutes
Author
Vérifié par
Author's Avatar
Daniel Koch
Name and Affiliation
Daniel Koch
La maladie de Crohn est une maladie chronique incurable. L'objectif du traitement est donc de soulager les symptômes, de prolonger les phases asymptomatiques et de prévenir les nouvelles inflammations. Dans cette section, vous découvrirez les différentes options thérapeutiques.
Stéthoscope sur le bureau du médecin

Si le diagnostic de maladie de Crohn est confirmé, le médecin choisira parmi un éventail d'options thérapeutiques et établira un plan de traitement à long terme avec vous. Il en informera également votre médecin traitant et vos autres médecins.  

Médicaments pour le traitement de la maladie de Crohn

Pour le traitement de la maladie de Crohn, le gastroentérologue dispose de médicaments présentant divers mécanismes d'action. Les patients ont souvent besoin d'une association de différents médicaments. Bien que les médicaments puissent présenter des effets secondaires, les avantages et le soulagement des symptômes qu'ils offrent contrebalancent souvent leurs inconvénients.

Aperçu des médicaments disponibles:

Préparations de 5-ASA – pour une inhibition légère de l'inflammation

Les préparations de 5-ASA (acide 5-aminosalicylique) sont utilisées pour combattre l'inflammation localement dans l'intestin. Elles sont donc administrées lors de poussées d'activité faible à modérée. Les préparations de 5-ASA sont disponibles sous forme de comprimés, de suppositoires, de lavements et de mousses rectales. Le choix de la forme d'administration dépend de la localisation de l'inflammation.

Glucocorticoïdes (préparations de cortisone) – pour une inhibition puissante de l'inflammation

Les préparations de glucocorticoïdes sont également appelées stéroïdes ou préparations de cortisone. Ce sont de puissants anti-inflammatoires, qui constituent une option importante pour le traitement de poussées aiguës. Si le traitement est efficace, la dose de stéroïdes est d'abord réduite avant un arrêt total du traitement. C'est ce que l'on appelle le «sevrage progressif».

Il est important d'éviter de prendre des stéroïdes de manière prolongée et à hautes doses en raison de leurs effets indésirables.

Immunosuppresseurs classiques – pour l'inhibition du système immunitaire

Les immunosuppresseurs inhibent le système de défense de l'organisme, qui réagit excessivement et de manière erronée en cas de maladie de Crohn. Les immunosuppresseurs sont utilisés lorsque les médicaments décrits ci-dessus ne sont pas assez efficaces et que les poussées se suivent à faibles intervalles.

Les immunosuppresseurs peuvent également présenter des effets secondaires. La plupart des patients tirent un avantage du traitement immunosuppresseur. Les effets du traitement apparaissent après plusieurs semaines ou mois.

Traitements biologiques (médicaments fabriqués à l'aide d'un procédé biotechnologique) – pour l'inhibition du système immunitaire

Les traitements biologiques sont également immunosuppresseurs. Toutefois, ils sont produits par biotechnologie (d'où le nom de traitements «biologiques») et inhibent de manière ciblée certains médiateurs favorisant l'inflammation ou empêchent la migration des cellules immunitaires dans la muqueuse intestinale.

Font partie de cette classe

  • Anti-TNFα

Les anti-TNFα sont des anticorps qui se lient spécifiquement à l'un des médiateurs favorisant l'inflammation, le facteur de nécrose tumorale α (TNFα) et le désactivent. Les anti-TNF peuvent stopper le processus inflammatoire et la destruction de la muqueuse intestinale qui en résulte.Ce traitement est utile lorsqu'un traitement par un stéroïde et/ou un immunosuppresseur n'est pas suffisamment efficace chez un patient atteint de colite ulcéreuse modérée à sévère ou est contre-indiqué. Il commence généralement à agir en quelques jours seulement. Il est administré en perfusion ou par injection sous-cutanée.

Un traitement régulier peut permettre de maintenir l'efficacité thérapeutique chez de nombreux patients et souvent de réduire, voire d'arrêter, le traitement adjuvant par stéroïdes. Le système immunitaire étant effectivement inhibé par le traitement biologique, il est possible que des infections surviennent plus fréquemment.

  • Antagonistes sélectif de l'intégrine intestinale

Chez les patients qui ne présentent pas de réponse suffisante sous traitement conventionnel ou sous anti-TNF et chez les patients qui tolèrent mal ces médicaments, on peut envisager un traitement par un antagoniste de l'intégrine. Celui-ci empêche les lymphocytes (cellules de l'inflammation) activés de passer de la circulation sanguine dans le tissu intestinal. Il en résulte une inhibition du processus inflammatoire dans la paroi intestinale.

Depuis quelques années, des « biosimilaires » (imitations de médicaments biotechnologiques) sont également disponibles. Un biosimilaire est très semblable à l’original (similaire) mais il n’est jamais exactement le même en raison du processus de fabrication complexe.

Antibiotiques

Des antibiotiques peuvent être utilisés chez un patient atteint de la maladie de Crohn en cas de formation d'une fistule ou de suspicion d'une infection bactérienne.

Note

Important en cas de maladie de Crohn - Observance du traitement

Il est important de prendre les médicaments prescrits, même lorsque les symptômes se sont améliorés. Une interruption du traitement peut déclencher une nouvelle poussée de la maladie.

En cas de doute, parlez à votre médecin. Le traitement peut éventuellement être adapté à votre situation.

Opérations en cas de maladie de Crohn

En cas de Fistules , Abcès ou de Sténoses , la chirurgie peut constituer une option thérapeutique appropriée.

Dans certains cas, il est nécessaire de retirer des sections d'intestin. Cette intervention, également appelée «résection», est pratiquée lorsque la maladie a entraîné des modifications nuisibles de l'intestin qui ne peuvent plus être traitées par des médicaments ou lorsque l'inflammation de la muqueuse persiste.

L'opération ne guérit pas la maladie, mais elle est souvent nécessaire tout autant que souhaitable parce qu'elle apporte un énorme soulagement des symptômes.

Reviewer
Vérifié par
Author's Avatar
Daniel Koch
Description

Senior Specialist Medical Affairs, MSD Suisse

Daniel Koch est actif depuis plus de 35 ans à différents postes dans le secteur pharmaceutique, dont 30 ans chez MSD. Depuis 2011, il travaille en tant que Spécialiste sénior des affaires médicales dans le domaine de l’immunologie comprenant les maladies inflammatoires chroniques telles que la spondylarthrite axiale, la polyarthrite rhumatoïde et l’arthrite psoriasique.

Name and Affiliation
Daniel Koch