Maladies auto-immunes – Définition et formes fréquentes

Actualisé le
9 juin 2021
Reading time
Temps de lecture de 10 minutes
Author
Vérifié par
Author's Avatar
Brigitte Reinhart
Name and Affiliation
Dre sc. nat. Brigitte Reinhart
Que sont les maladies auto-immunes? Quelles en sont les formes les plus fréquentes? Quel est le rôle de notre système immunitaire? Vous trouverez ici des réponses à ces questions et, dans une vidéo simple et compréhensible, vous découvrirez comment une inflammation chronique se développe et de quelle façon la traiter.
Femme tenant un pissenlit et soufflant

Qu’est-ce qu’une maladie auto-immune?

Une maladie auto-immune est une maladie inflammatoire chronique pendant laquelle le système immunitaire attaque à tort des cellules saines et endommage ou détruit partiellement les propres tissus de l’organisme. Cette mauvaise affectation du système immunitaire peut concerner tous les organes. Ainsi, la réaction inflammatoire qui en résulte peut conduire à des maladies des voies respiratoires, de l’intestin, de la peau, du système nerveux, des reins, des vaisseaux ou de la thyroïde, pour ne citer que quelques exemples.

Le rôle de notre système immunitaire

Le système immunitaire protège l’organisme contre des agents pathogènes (bactéries, virus, parasites ou champignons), des polluants de l’environnement et des changements cellulaires pathologiques. Il connaît toutes les cellules et les substances présentes dans le corps.

Chaque substance inconnue déclenche une alarme qui incite le système immunitaire à l’attaquer. Par exemple, si un virus pénètre dans l’organisme, celui-ci, respectivement certains de ses composants sont reconnus comme étant étrangers. Ces structures ou protéines étrangères sont appelées «antigènes» dans le langage technique. Les antigènes stimulent le système immunitaire et l’intrus est combattu.

Note

Le système immunitaire protège notre corps contre des agents pathogènes. Il est également appelé propres défenses de l’organisme, système de défenses ou défenses immunitaires. En cas de maladie auto-immune, le système immunitaire considère par erreur les cellules saines de l’organisme comme étant étrangères et les combat. C’est ce que l’on appelle la réaction auto-immune.

Comment une inflammation chronique se développe et comment elle peut être traitée est expliqué de manière facilement compréhensible dans la vidéo suivante. 

Video file

Maladies auto-immunes fréquentes

Il existe beaucoup de maladies auto-immunes. Parmi les plus connues, on peut citer:

Spondylarthrite axiale y compris maladie de Bechterew 

Spondylarthrite axiale (axSpA) est synonyme de maladies rhumatismales inflammatoires du squelette axial (colonne vertébrale lombaire et thoracique et articulation sacro-iliaque) qui provoquent souvent des douleurs dorsales. Seule une fraction des personnes concernées sont diagnostiquées, car il faut en moyenne environ 6 ans entre les premiers symptômes et le diagnostic.

Colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse est une inflammation chronique de la muqueuse du gros intestin qui peut entraîner la formation d'ulcères dans la muqueuse intestinale. La maladie évolue par poussées et peut provoquer des diarrhées glairo-sanglantes, des douleurs abdominales, une défécation impérieuse constante et des crampes. En Suisse, la colite ulcéreuse fait partie des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin les plus fréquentes, avec la maladie de Crohn. Elle touche plus de 40 000 personnes.

La maladie de Crohn

La maladie de Crohn est l’une des maladies intestinales inflammatoires chroniques les plus courantes. Elle peut affecter l’ensemble du tube digestif, de la cavité buccale jusqu’à l’anus. Environ 16’000 personnes sont atteintes cette maladie en Suisse. Les symptômes de la maladie de Crohn comprennent des douleurs abdominales sévères, des diarrhées, de la fièvre et une perte de poids. La maladie de Crohn est fréquente entre 20 et 35 ans.

L'arthrite psoriasique

L'arthrite psoriasique est une maladie inflammatoire chronique touchant aussi bien la peau (psoriasis) que les articulations. Le terme « chronique » signifie que la maladie est de longue durée et peut récidiver. La plupart des gens développent d'abord un psoriasis avant de recevoir un diagnostic d'arthrite psoriasique. Mais il se peut aussi que les problèmes articulaires apparaissent avant les changements pathologiques de la peau et des ongles.

Le psoriasis

Le psoriasis est un trouble de la peau, une affection chronique d'origine immunitaire (en raison d'un dysfonctionnement du système immunitaire). La maladie se caractérise principalement par l'apparition de plaques (parties du corps couvertes de squames rouges, épais et argentés). Ces plaques peuvent causer des démangeaisons et des sensations de brûlure, et apparaître à différents endroits du corps, principalement au niveau des coudes, des genoux et du cuir chevelu. L'inflammation associée au psoriasis peut endommager la peau mais aussi d'autres organes et tissus corporels.

La polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est la maladie inflammatoire chronique la plus fréquente des articulations. Les personnes qui en sont atteintes souffrent de douleurs et d’enflures. Les inflammations chroniques limitent de manière sensible le fonctionnement des articulations affectées et peuvent les détruire complètement à long terme. En Suisse, environ 85'000 personnes souffrent d’une polyarthrite rhumatoïde. Une PR se développe le plus fréquemment entre 30 et 50 ans.

Le diabète de type 1

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune dans laquelle les cellules bêta du pancréas produisant l’insuline nécessaire à la régulation de la glycémie sont détruites par le système immunitaire du corps. Les personnes présentant un diabète de type 1 dépendent à vie de l’administration d’insuline. Il n’est pas encore possible d’en guérir. Le diabète de type 1 est plus fréquent chez les enfants et les jeunes adultes mais il peut toucher des personnes à tout âge.

La sclérose en plaques

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie inflammatoire du système nerveux dans laquelle le système immunitaire agit contre son propre corps. La SEP peut entrainer divers troubles des fonctions du corps tels que des troubles de la vision et de l’équilibre, une paralysie, des douleurs, des troubles de la vessie et de l’intestin. Chez 80% des personnes atteintes, les premiers symptômes apparaissent entre 20 et 40 ans.

La maladie cœliaque (intolérance au gluten)

La maladie cœliaque est une intolérance de l’intestin grêle au gluten. Le gluten est un terme générique désignant les protéines présentes dans les céréales que sont le blé, l’épeautre et l’épeautre pure, l’épeautre vert, l’orge, le seigle et l’avoine. Chez les personnes atteintes, la consommation de gluten provoque une inflammation de la muqueuse de l’intestin grêle, ce qui entraine une diminution de l’apport nutritionnel. En Suisse, environ 1 personne sur 100 est touchée par la maladie cœliaque.

La thyroïdite d’Hashimoto

La thyroïdite d’Hashimoto est une maladie auto-immune qui conduit à une insuffisance thyroïdienne. La cause en est un trouble du système immunitaire qui provoque une réaction inflammatoire dans la thyroïde et une perturbation de la production d’hormones thyroïdiennes. Dans la plupart des cas, la maladie survient à l’âge adulte.

10 conseils sur la manière de renforcer votre système immunitaire

  1. Lavez-vous souvent les mains et respectez les recommandations actuelles en matière d’hygiène et de comportement.
  2. Bougez régulièrement et, idéalement, faites du sport pendant au moins 30 minutes, 2 à 3 fois par semaine.
  3. Mangez le plus sainement possible. Privilégiez les fruits, les légumes et les produits à base de céréales complètes plutôt que les graisses, les fast-foods et les douceurs.
  4. Buvez au moins 2 litres de liquide par jour, de préférence des boissons non sucrées telles que l’eau ou le thé.
  5. Dormez bien et suffisamment.
  6. Evitez le stress et le surmenage.
  7. Vérifiez votre état de vaccination et discutez-le avec votre médecin de famille.
  8. Si possible, renoncez à l’alcool et aux cigarettes.
  9. Gardez un poids corporel sain.
  10. Rappelez-vous: surtout en hiver, votre corps a besoin de lumière solaire et de vitamine D.
Reviewer
Vérifié par
Author's Avatar
Brigitte Reinhart
Name and Affiliation
Dre sc. nat. Brigitte Reinhart
Description

Medical Services Manager, MSD Suisse

Brigitte Reinhart dispose d’une formation en biologie moléculaire et en technologue génétique. Très expérimentée dans la recherche médicale appliquée, elle travaille depuis plus de 15 ans dans les services médicaux de grandes entreprises pharmaceutiques. En tant que responsable des services médicaux de MSD, elle s’assure de la qualité et de l’exactitude des contenus publiés ici.

EN SAVOIR PLUS SUR LES MALADIES AUTO-IMMUNES